#TonFuturTonClimat lancé à Ouagadougou

Les partenaires #TonFuturTonClimat se sont réunis les 28 et 29 novembre 2017 à Ouagadougou, Burkina Faso afin de démarrer officiellement les activités de l’initiative.

D’ici 2019, l’initiative, qui vise à renforcer les capacités d’adaptation des jeunes face aux changements climatiques, soutiendra la mise en place de trois micro-entreprises menées par des jeunes du Burkina Faso, du Bénin et du Togo dans le secteur agro-forestier.

En plus des points focaux des 3 pays du projet (PNE-Burkina, PNE-Bénin, Eau Vive Togo), des membres de la coordination du Global Water Partenership -Afrique de l’Ouest et de l’équipe du SIE, la première journée de la rencontre a permis de réunir une vingtaine de représentants de plusieurs associations locales de jeunes intervenant sur les questions de l’eau et de l’assainissement, les ODD, le développement durable afin de leur présenter l’initiative et de les engager envers celle-ci. Nombreux d’entre eux ont promis de contribuer à l’initiative, que ce soit via le partage d’expérience et d’expertise ou la diffusion des résultats auprès des autres jeunes mobilisés.


Cette rencontre a aussi permis aux partenaires d’échanger sur les différents volets du projet et de discuter des contours de mis en œuvre de celui-ci, que ce soit d’un point de vue technique, de communication, de monitoring ou de capitalisation des actions.
#TonFuturTonClimat vise à renforcer les capacités des jeunes à adapter leurs pratiques agricoles et forestières aux impacts des changements climatiques à travers un corpus de formations, d’échanges via une communauté de pratique et la mise en œuvre de trois micro-entreprises dans trois pays différents :

• Avec l’appui du Partenariat National de l’Eau (PNE), une association de jeunes de l’une des communes de Samba, Ziniaré, Koubri ou Komki-Ipala au Burkina Faso mettront en œuvre un projet d’optimisation de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture et de valorisation des énergies renouvelables grâce à la mise en place d’un système goutte à goutte alimenté par un système photovoltaïque pour irriguer les terres utilisées pour la production maraichère.

• Au Togo, le projet pilote va permettre à l’association des Jeunes Braves d’Appéyémé dans la communauté de Danyi-Apéyémé-Todomé d’aménager une bergerie, d’acquérir du matériel pour le compostage et le maraichage agro-écologique et d’installer des toilettes ÉCOSAN dont la valorisation des sous-produits bénéficiera aussi à l’association.
• Au Bénin, les jeunes de la commune de Kouandé participeront à restaurer les terres situées dans la tête de bassin du Mékrou grâce à l’établissement d’une plantation d’anacardiers et l’implantation de fours améliorés pour les ménages et les unités de transformation du manioc, du soja et du riz paddy.

La rencontre a été l’objet de reportages médiatiques:

La mise en œuvre de #Tonfuturtonclimat est rendu possible grâce à la contribution financière du Gouvernement du Québec, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds Vert ainsi que par le Global Water Partnership.

 

Partners

Photos