Exposition Universelle 2017 Astana : Une organisation internationale montréalaise mobilise la jeunesse de l’Asie Centrale pour le développement durable

Montréal, 9 juin 2017 – Le Secrétariat international de l’eau (SIE), organisation internationale non gouvernementale canadienne, contribuera aux activités de l’Exposition Universelle 2017 de Astana au Kazakhstan et y fera rayonner l’expertise du Canada en termes de lutte contre les changements climatiques, de coopération internationale et de promotion de solutions novatrices pour assurer un futur durable pour tous. L’Expo d’Astana se tiendra sous le thème: « Énergie du Futur. Action pour la durabilité mondiale ».

Du 16 au 20 juin 2017 –  50 ans après l’Expo universelle de Montréal –  le Secrétariat international de l’eau réunira une trentaine de jeunes entre 18 et 27 ans originaires des cinq pays d’Asie Centrale (Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan, Kazakhstan, Kirghizstan) dans le cadre de l’Expo 2017, lors d’une conférence qui aura pour thème : « Des solutions innovantes aux problèmes de l’eau en Asie centrale : défis et contributions de la jeunesse ». Le Swissnex Lab, qui se trouve sur le Pavillon de la Suisse, sera transformé pour quelques jours en un centre de réflexion, d’apprentissage et d’innovation. La conférence du Secrétariat international de l’eau se tiendra en marge de l’événement international Blue Peace Central Asia: Dialogue for 2030, qui réunira les autorités politiques des pays de l’Asie centrale autour de la question du partage des ressources en eau.

L’Asie Centrale est une des régions les plus fermées du monde et se regrouper pour échanger sur l’avenir de leurs pays n’est pas toujours aisé pour ses citoyens. Elle est aussi une des régions les plus touchées par les effets des changements climatiques; ses glaciers ont fondu quatre fois plus que la moyenne mondiale depuis le début des années 1960, perdant 27 % de leur masse.

Le Secrétariat international de l’eau est convaincu que la Jeunesse est un vecteur de changement, c’est pourquoi il est essentiel de l’appuyer pour faire valoir son engagement et ses solutions novatrices en matière de changements climatiques et de développement durable. Pendant la semaine, les participants développeront une « Vision commune pour leur région » qui sera présentée aux autorités locales, nationales et internationales. Cette « Vision » sera nourrie par des séances de travail avec le ministre suisse des Affaires étrangères Didier Burkhalter, des représentants de l’UNESCO, des experts canadiens en coopération internationale et des professeurs d’universités d’Europe et d’Asie Centrale.