3ème forum sur la coopération décentralisée France-Moldavie

Les 4 et 5 octobre derniers, nous avons pris part au 3ème forum sur la coopération France-Moldavie pour l’attractivité des territoires, organisé par l’Ambassade de France à Chisinau. Cet événement, rassemblant les principaux acteurs de la coopération Franco-moldave, visait à informer les différentes parties prenantes sur les projets en cours dans le territoire et encourager de nouvelles actions de coopération. Ce forum s’inscrit dans une démarche d’échange de bonnes pratiques et valorise les expériences de coopérations réussies entre autorités françaises et moldaves.

L’édition 2018 du forum portait sur le thème « La coopération décentralisée, un atout pour des territoires intelligents en milieu rural » et souhaitait ainsi présenter les spécificités de ces espaces au regard des différentes politiques de développement. De même, il s’agissait pour les participants de dresser un panorama des nombreuses opportunités d’action possibles sur ces territoires et de définir les conditions de réussite à tout projet reposant sur un partenariat entre autorités locales françaises et moldaves. Plusieurs questions furent abordées : quels moyens pour rendre les territoires plus « intelligents » et favoriser les dynamiques de développement ? comment proposer une meilleure offre de services publics ? comment améliorer le niveau de vie des populations ? comment intégrer le numérique aux logiques de développement ? Pour y répondre, des ateliers et sessions de travail furent organisées autour de 5 axes d’action : le tourisme et patrimoine culturel, la gestion des déchets, la gestion de l’eau, le renforcement des capacités, les nouvelles formes de mobilisation des acteurs autour du développement local.

C’est dans le cadre de la gestion de l’eau et du renforcement de capacités que nous avons été invités à présenter notre action en faveur d’une meilleure gouvernance l’eau et de l’assainissement dans les espaces ruraux.

Notre présidente – Antonella Cagnolati – a présenté nos engagements pour :
– l’implication de la société civile.
– une gestion plus intégrée et plus ‘’intelligente’’ de la ressource en zones rurales.
– la mutualisation des moyens et la gestion intercommunale de l’eau et de l’assainissement.
– une démarche de coopération décentralisée, mettant autour d’une même table des représentants d’autorités locales moldaves et françaises.

Dans un second temps, nous avons pris en charge le groupe de travail « gestion de l’eau » pour lancer un débat sur différentes propositions de solutions en faveur d’une gestion plus intégrée et plus ‘’intelligente’’ de la ressource en eau dans les territoires ruraux de Moldavie. Il a été notamment souligné l’importance d’impliquer la société civile au sein des projets.